L'AQUAPONIE

Aller en bas

L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Sam 25 Jan 2014, 11:21

Inutile de rechercher la capitale de ce pays, pas la peine d’étudier une carte du monde ou un planisphère, vous ne trouverez pas !
l’Aquaponie est une manière différente d’appréhender l’aquariophilie… mais avant d’aborder le sujet et toute forme de discours, un petit rappel et remise à plat des différentes définitions utilisées parfois mal à propos s’impose pour éviter la confusion et replacer le sujet dans son contexte.
L'hydroponie

L’hydroponie est la culture de plantes réalisée sur substrat neutre et inerte (de type sable, pouzzolane, billes d'argile, laine de roche etc.). Ce substrat est régulièrement irrigué d'un courant de solution qui apporte les sels minéraux et nutriments essentiels à la plante.
L'aéroponie

En aéroponie, les fonctions de support et d'approvisionnement en eau et en éléments nutritifs, habituellement remplies par le sol, sont assurées par des « supports de plantes », généralement en matière plastique, et par des vaporisations permanentes (brouillard) de solutions nutritives à base de sels minéraux tournant en circuit fermé au moyen d'une pompe. On a donc à la fois 100 % de disponibilité en eau et 100 % de disponibilité en air, d'où les performances de croissance.
De l'eau, des nutriments chimiques et beaucoup d'air.
L'ultraponie

L'ultraponie est une technique d'horticulture dans laquelle des ultrasons permettraient un développement foliaire et racinaire du végétal cultivé particulièrement rapide.
C’est une variante de l'aéroponie, basée sur l'utilisation d'un brumisateur à ultrasons pour obtenir la vaporisation des solutions nutritives. L’eau passe sur le brumisateur à ultrasons, elle est littéralement transformée en brouillard fait de gouttelettes extrêmement fines. Les racines des plantes poussent dans un air saturé d'humidité par le brouillard nutritif.
Les racines sont alimentées par le dessous par le brouillard fait de ces très fines gouttelettes formant ainsi un milieu composé d’eau et d’oxygène directement assimilable par les pores des racines.
De l'eau, des nutriments chimiques et énormément d'air.
L'aquaponie

Il s'agit d'une technique ancestrale utilisée par les Mayas mais aussi par les Chinois il y a déjà plus de 1000 ans !
L'aquaponie est la culture de végétaux en « symbiose » avec l'élevage de poissons. Ce sont les déjections des poissons qui servent d'engrais pour le végétal cultivé. Le mot aquaponie, traduction de l’anglais aquaponics, est la contraction des mots aquaculture (élevage de poissons ou autres organismes aquatiques) et hydroponique (culture des plantes par de l'eau enrichie en matières minérales). Cette pratique permet épurer l'eau de l'espace aquatique de l'élevage piscicole tout en faisant profiter de la production d'azote (entre autre) aux cultures maraichère et autres cultures : l'impact sur le milieu extérieur est ainsi quasi nul, c’est totalement écologique !
En pratique, l’eau de l’aquarium est pompée pour être emmenée dans le système hydroponique avec support de culture (billes d'argile, graviers...) pour ensuite retourner vers les poissons.
De l'eau, des nutriments venant des déjections des poissons et un peu d'air. Le principe est donc d'apporter tous les besoins nutritionnels des plantes directement dans l'eau, cela permet de dépenser le strict nécessaire en matière d'engrais. Les poissons fournissent suffisamment de déchets riches en ammoniaque et en CO2 pour nourrir les plantes. Les bactéries nitrifiantes vont transformer l’ammoniaque en nitrites puis en nitrates qui seront assimilables par les plantes. Les plantes cultivées vont nettoyer l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines et fournir de l'oxygène. On obtient ainsi un écosystème complet dans lequel il est possible de limiter les changements d'eau du bac. Il n'y a plus besoin de filtration, mais il faut quand même une pompe pour la circulation de l'eau.
Ce mode de culture qui fut utilisé depuis la nuit des temps puis oublié jusqu'à nos jours connaît aujourd’hui un engouement important, notamment en Australie et aux Etats-Unis, mais aussi dans les zones arides où l’eau est rare et dans les zones urbaines où le foncier est coûteux.
Des kits d'aquaponie sont déjà disponibles tout en restant plutôt destinés à une utilisation de loisir qu'à une production économique. Pourtant, et dans une perspective d'intensification écologique, l'aquaponie est appelée à se développer dans le monde entier dans les années qui viennent.
Or ce qui nous intéresse nous, aquariophiles, c’est bien cette combinaison de maintenance primordiale de nos poissons et accessoirement (ou plus) de plantes « semi »hors d’eau. En effet, la maintenance de plantes aquatiques avec nos amis cichlidés américains est un défi sur lequel nous nous sommes presque tous cassé les dents, à fortiori lorsqu’on maintient des grosses espèces de Centre-Amérique !

Il s’agit finalement d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique :
1. Les poissons dont les déjections, riches en azote (ammonium et urée) et en phosphore et potassium, sont la source de nutriment pour les plantes, l'aliment apporté aux poissons permet d'enrichir le milieu sous forme d'engrais.

2. Des bactéries aérobies qui transforment les matières organiques comme l’ammoniaque/ammonium et l'urée en nitrites puis en nitrates, ces derniers étant assimilables par les plantes sous forme minérale. Elles permettent de jouer le rôle de filtre biologique puisque les excrétions des poissons sont toxiques pour les poissons (blocage de l'hémoglobine et donc de la respiration) à des concentrations trop élevées. Il y a un ratio de 100 en toxicité entre les différents composés azotés, seuils toxiques: de NH4+/NH3 0,5 mg/l, de NO2- (nitrites) 5 mg/l et NO3- (nitrates) 50 mg/l voire plus selon les espèces.
3. Les plantes cultivées épurent l’eau de l’aquarium par l’assimilation des racines, elles se servent des nutriments sous forme minérale pour croitre.

En pratique, c’est ultra-simple et facile à réaliser puisque l’eau de l’aquarium est pompée pour être emmenée dans le système hydroponique pour ensuite retourner vers les poissons.
Puisqu’il faut faire vivre des poissons et pousser des plantes, puisqu’une symbiose existe entre les deux, l’enjeu principal et la difficulté sont de de trouver le juste équilibre entre la population de poissons, la nourriture apportée, la population bactérienne et la végétation cultivée, en effet :
 Une carence en azote (jaunissement des feuilles se développant en partant du bas des plantes) sera le signe d’une sous-population de poissons et ou d’un manque de nourriture.
 À l’inverse des taux de nitrites et de nitrates trop élevés indiquent que le filtre sur plante est inefficace et que le métabolisme de ces dernières est insuffisant pour dépolluer l’eau des déjections. Il arrive que des carences apparaissent principalement en fer et oligo éléments, qu'il est aisé de trouver dans des décoctions d'algues et des extraits de fer chélaté.

Le principe et le fonctionnement :

Le concept d'aquaponie est relativement simple : il consiste en l'utilisation de plantes pour épurer une eau des produits azotés issus du métabolisme des poissons qu'elle contient. Pour nous aquariophiles, cela consiste donc à utiliser les plantes pour filtrer l’eau de nos poissions. Notre but est opposé à celui d’un producteur de fruits et légumes mais le moyen d’y parvenir est commun : nous cherchons à élever des poissons quand d’autres recherchent la croissance des plantes !
Rien ne s’oppose à combiner les deux, comme nous le verrons plus loin !
Pour les poissons, certaines espèces se prêtent mieux à l'expérience : les grenouilles, les silures, les truites fario et arc-en-ciel, et les perches en bassin largement utilisés en pisciculture, les tilapias.
En aquarium, on peut aussi choisir des poissons d'ornement tels que des cardinalis, des guppies, des mollies, des platies, des xyphos, etc. du moment où vous leur apportez une oxygénation suffisante. Ce qui nous intéresse sont donc nos cichlidés de petites et grosses tailles. Plus la taille des poissons sera important, plus le résultat risque d’être probant sous réserve de bien mettre en application ce procédé.
Pour bien comprendre le processus d'assimilation des déchets par les plantes, il est important de revenir sur les différentes étapes à l'origine de ce dernier :
Dans un premier temps, il y a production de matières organiques via les déjections des poissons. Il est évident que celle-ci est plus ou moins élevée en fonction du nombre de poissons et de la fréquence de nourrissage de ces derniers.
Dans un second temps, ces déchets vont rapidement être dégradés et produire de l' ammoniaque qui sera par la suite transformé par des bactéries aérobies (nitrosomonas et nitrobacter) en nitrites puis en nitrates, produit final du cycle de transformation de la matière organique.
La dernière étape, et pas la moindre, est celle qui concerne l'assimilation des nitrates par les plantes qui vont les absorber au moyen des racines immergées dans l'eau (les nitrates étant la principale source d'azote pour les plantes qu'elles transforment ensuite en acides aminés et en protéines).
Nous ne sommes pas des précurseurs, il est intéressant de souligner que ce principe de filtration par les plantes a été étendu à un grand nombre de domaines, comme celui de l'épuration des eaux usées (principe du lagunage dans lequel les eaux usées ,après être passées dans des cuves à décantation , sont amenées à des bassins dans lesquels sont plantés des joncs, roseaux, iris...) ou encore celui du traitement de l'eau des « piscines naturelles » (les plantes assurant la filtration en parallèle d'un pré filtre mécanique. Dans ce système aucun produit bactéricide et algicide n'est de ce fait utilisé).

Les systèmes d'aquaponie ?
Il existe 3 méthodes, faciles à mettre en œuvre.
1. Si vous souhaitez modifier un minimum de choses, il suffira de placer les plantes dans l'eau comme s'il s'agissait de plantes flottantes. Seules les racines sont immergées. Dans ce cas, il vaut utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures et non plus un éclairage pour les poissons ou plantes d'aquarium ou combiner les deux à la fois avec un éclairage de type HQI.

Nous ne sommes pas des précurseurs, il est intéressant de souligner que ce principe de filtration par les plantes a été étendu à un grand nombre de domaines, comme celui de l'épuration des eaux usées (principe du lagunage dans lequel les eaux usées ,après être passées dans des cuves à décantation , sont amenées à des bassins dans lesquels sont plantés des joncs, roseaux, iris...) ou encore celui du traitement de l'eau des « piscines naturelles » (les plantes assurant la filtration en parallèle d'un pré filtre mécanique. Dans ce système aucun produit bactéricide et algicide n'est de ce fait utilisé).

Les systèmes d'aquaponie ?
Il existe 3 méthodes, faciles à mettre en œuvre.
1. Si vous souhaitez modifier un minimum de choses, il suffira de placer les plantes dans l'eau comme s'il s'agissait de plantes flottantes. Seules les racines sont immergées. Dans ce cas, il vaut utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures et non plus un éclairage pour les poissons ou plantes d'aquarium ou combiner les deux à la fois avec un éclairage de type HQI.

Pour cette méthode, l’inconvénient de nos aquariums utilisant des galeries intégrant l’éclairage est qu’il faudra modifier ce type d’éclairage et utiliser un éclairage spécial pour les plantes extérieures.... Cependant, il présente un autre inconvénient : l'espace de nage des poissons est réduit par les racines et les poissons ne bénéficient pas du meilleur éclairage.
Pour ceux qui veulent faire un essai rapide, il suffit de d’utiliser une plaque de polystyrène percée dans laquelle on place les plantes. Celle-ci sera ensuite laissée flottante à la surface du bac.






2. Pour la deuxième méthode un système de filtration semi-humide est utilisé, dans lequel l'eau de votre aquarium va circuler.


Il faut donc avoir un système de filtration semi-humide, sinon il faudra l'acheter ou le construire. Le système semi-humide doit être placé suffisamment haut pour pouvoir laisser le couvercle du bac avec ses néons, il faut alors prévoir un éclairage pour les plantes. Le cas le plus pratique et d'avoir un bac ouvert avec une galerie se qui laissera la place pour la filtration semi humide.


En version « pro », cela donne le résultat suivant :







Mais où sont passés les poissons ?

3. Pour la troisième méthode consiste à avoir les plantes d'un côté et l'aquarium de l'autre. Il faudra avoir deux pompes de remonté, l'une permettra de faire passer l'eau de l'aquarium jusqu'aux plantes et l'autre des plantes à l'aquarium.




Ce dispositif peut être réduit à une pompe seulement en utilisant notre bonne vieille gravité !




La suite pour plus tard !!! Sad

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  peperoni14 le Sam 25 Jan 2014, 11:44

Respect Pierre !! ça c'est du post  Shocked  Shocked 
J'ai appris plein de trucs, vraiment très bel article
avatar
peperoni14
passionné

Masculin
Nombre de messages : 243
Age : 39
Localisation : Nîmes (30)
Loisirs/emploi : Aquariophilie, pêche, bricolage / Directeur Technique
Date d'inscription : 05/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  stef57 le Sam 25 Jan 2014, 12:06



bravo et merci pour cet article cheers




avatar
stef57
passionné

Masculin
Nombre de messages : 200
Age : 48
Localisation : METZ (57)
numéro afc : 0801.57
Date d'inscription : 13/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  havana1112 le Sam 25 Jan 2014, 12:07

Respect aussi Pierre, impressionnant et très intéressant !!
avatar
havana1112
passionné

Masculin
Nombre de messages : 557
Age : 63
Localisation : Boissy le Chatel 77169
numéro afc : 0105.77
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  jessch le Sam 25 Jan 2014, 12:46

Bien ecrit l article étant moi même en filtration aquaponique je certifie tout l article et peut justifier du bien être des plantes et poissons.

Par contre je suis pas pour la plaque de polystyrène coupe sur l eau car trop risquer niveau émanation de chimiques.

En tout j encourage les gens a essayer mais ne pas se cacher la face au un filtre externe est nécessaire pour le support bacterien selon le système utiliser.
avatar
jessch
passionné

Masculin
Nombre de messages : 565
Age : 33
Localisation : gard/30
numéro afc : 1323.30
Loisirs/emploi : TP
Date d'inscription : 20/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  jessch le Sam 25 Jan 2014, 12:52

Par contre il est préférable aussi de se servir de plantes palustres sinon le système est vouer a un échec totale.
avatar
jessch
passionné

Masculin
Nombre de messages : 565
Age : 33
Localisation : gard/30
numéro afc : 1323.30
Loisirs/emploi : TP
Date d'inscription : 20/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  Tursiops77 le Sam 25 Jan 2014, 13:30

+1 super article.
Merci pour ce partage.
Après ton article sur l'airlift dans le mag AFC "groupe america" on dirait que tu prends goût à l'écriture d'article intéressant  Shocked 

Maintenant, il reste à trouver comment combiner l'airlift et l'aquaponie  Very Happy Very Happy Very Happy 

Tursiops77
passionné

Masculin
Nombre de messages : 504
Age : 42
Localisation : 77600
Date d'inscription : 24/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Sam 25 Jan 2014, 16:59

Respect aussi Pierre, impressionnant et très intéressant !!
L'article n'est pas terminé, la suite et ses compléments vont arriver bientôt. Merci en tous  les cas pour le compliment, il fait plaisir !
Bien écrit l article étant moi même en filtration aquaponique je certifie tout l article et peut justifier du bien être des plantes et poissons.
Par contre je suis pas pour la plaque de polystyrène coupe sur l eau car trop risquer niveau émanation de chimiques.
En tout j encourage les gens a essayer mais ne pas se cacher la face au un filtre externe est nécessaire pour le support bactérien selon le système utiliser.
Attention, je décris dans cette première partie, que les différentes techniques : chacun les adapte à son gout !
Par contre il est préférable aussi de se servir de plantes palustres sinon le système est vouer a un échec totale.
VRAI et FAUX à la fois, la combinaison de plantes utilisables est vaste.
Palustre : Qui vit dans un marais.
Une plante palustre vit donc dans un milieu marécageux les pieds sur un sol humide ou détrempé.
Lors de précipitations importantes et de montée des eaux ces mêmes plantes peuvent se retrouver sous l'eau s'adaptant à ce milieu notamment par la transformation de leurs feuillages.
A savoir Une grande majorité des plantes vendues pour les aquariums sont en réalité palustres. Dans l'article , j'ai parlé aussi de légumes et de plants fruitiers....imaginez faire pousser de fraisiers dans votre salon !!!
Maintenant, il reste à trouver comment combiner l'airlift et l'aquaponie
J'y songe....pour ne pas dire que c'est ne préparation..... confused confused confused

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Sam 25 Jan 2014, 21:38

Un petit moment de liberté pour reprendre le fil de cet article.
L'aquaponie, comme vous l'avez vu donne lieu à des réalisations variées et étonnantes :

Ce concept rationalise au maximum la place au sol.

Là, encore, les poissons sont utilisés comme producteurs de nourritures pour les plantes.

Mais il existe de réalisations plus intéressantes ou aquariophilie et culture de plantes sont à égalité :

Comme je l’ai déjà évoqué, nous amis américains, australiens… sont plus en avance sur les techniques de l’aquaponie et le résultat est particulièrement remarquable :

Cette installation aquarium + système aquaponique est placée à l’extérieur, ce qui permet d’économiser un éclairage électrique couteux !
Il est évident que cette réalisation a peu de chance de fonctionner sous nos latitudes avec nos hivers rigoureux.

Et cela fonctionne :


La preuve en image pour les esprits critiques et chagrins

Alors, pour ou contre, convaincus ou sceptiques ?
Quels sont les avantages de l'aquaponie ? Et les inconvénients ?
Tout dépend du but recherché, décoration ou but alimentaire, ou les deux !
Avantages :
L’aquaponie permet de :
Disposer de produits sains et frais en toute saison ou simplement offrir une eau saine à nos poissons d’ornement selon le but. En effet, rien n’empêche que nous cultivions des tomates, fraises, salade… sur nos aquariums ! Plantes conseillées : salades, tomates cerises et autres variétés, persil, ciboulette, basilic. Les plantes à feuilles sont, à mon avis, les plus faciles. Imaginez le regard de vos épouses et le CAF qui s’ensuivra.
Economiser la ressource en eau, l’eau tourne en circuit fermé et est recyclée en permanence. Plus ou peu de corvée de changements d’eau.
Inconvénients:
Il faut entretenir dans le bac une certaine forme de surpopulation, mais c’est le lot de tout aquarium bien tenu avec beaucoup de gros cichlidés. Mais cette surpopulation n’est pas obligatoire et l’objectif n’est pas de combiner son potager avec son aquarium. Attention cependant, certaines plantes contiennent des toxiques pour nos copains poissons.
La suite bientôt...dans la rubrique bricolage !

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  Flatfish le Sam 25 Jan 2014, 21:42

Belle compilation de données en effet instructives, il serait judicieux de citer tes sources...

_________________
« On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière
dont il traite ses animaux ». Gandhi.
avatar
Flatfish
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 9557
Age : 43
Localisation : 77
numéro afc : 0536.77
Loisirs/emploi : Vw aircooled
Date d'inscription : 19/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  daniel29 le Dim 26 Jan 2014, 11:48

Salut

Je vous met une petite vidéo de mon bac qui est dans mon bureau, avec les plantes dans la filtration.




Daniel
avatar
daniel29
passionné

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 61
Localisation : BREST
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Dim 26 Jan 2014, 11:59

Merci Daniel,
Quel est ton sentiment sur le procédé ?
En es tu content ? Est ce utile ? décoratif ?

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  daniel29 le Dim 26 Jan 2014, 12:18

j'avais mis une pousse de chaque plant dans un semi_humide différent ( j'ai deux semi_humide sur le bac). la ça fait 2 ans que c en place.


Lumière du jours comme on le voit sur la vidéo ( les plantes sont coté fenêtre soleil le matin) quand il y en a lol.

Dans les filtres  pouzzolane mélanger avec sable, mousse bleue.

Depuis que j'ai ce procéder je ne change l'eau qu' une fois par mois 1/4 je dirais même je me suis vu ne changer que 3 mois d'espace entre chaque changement, pour l'instant je n'ai jamais eu de problème avec les occupants du bac

je suis satisfait du résultat et le bureau a des plantes naturel en décors de la pièce.

Daniel
avatar
daniel29
passionné

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 61
Localisation : BREST
Date d'inscription : 03/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  crypto le Lun 27 Jan 2014, 12:40

Félicitations pour le post et pour la recherche nécessaire à sa rédaction.

Je suis persuadé que l'aquaponie est une bonne technique d'épuration mais toutefois ne soyons pas dupe et sachant que "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" (Lavoisier) l'azote et autres composés chimiques utilisés par les plantes cultivées se retrouveront un jour dans le cycle de la nature. Alors à moins de faire pousser des plantes comestibles, question écologie son impact reste limitée.
Par contre question économies d'eau, de temps, d'efforts et d'esthétique son interêt est indéniable.

Dans mon métier on utilise de plus en plus les végétaux pour traiter les eaux résiduaires, mais il convient de trouver une solution au devenir des végétaux produits lors de la période végétative.

La meilleure solution pour éliminer l'azote reste la dinitrification biologique (les bactéries transforment les nitrates NO3 en diazote N2 qui compose à 72% notre atmosphhère) mais la gestion des procédés à mettre en place est quelque peu délicate et ne règle pas l'élimination des autres composés.

Bonne continuation.

A+


crypto
passionné

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 45
Localisation : puy de dôme
numéro afc : 1415/63
Loisirs/emploi : Aquario/pêche
Date d'inscription : 08/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Lun 27 Jan 2014, 13:38

Bonjour,
ainsi que tu l'as fait remarqué tout justement :
Je suis persuadé que l'aquaponie est une bonne technique d'épuration mais toutefois ne soyons pas dupe et sachant que "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" (Lavoisier) l'azote et autres composés chimiques utilisés par les plantes cultivées se retrouveront un jour dans le cycle de la nature. Alors à moins de faire pousser des plantes comestibles, question écologie son impact reste limitée.
Par contre question économies d'eau, de temps, d'efforts et d'esthétique son intérêt est indéniable.
Le filtre aquaponique seul ne suffira peut être pas (cela reste à prouver) : tout dépend de l'action des plantes, de leur nombre et de leurs besoins assouvis par le filtre aquaponique. Effet inverse, peu de poissons et les plantes ne trouveront pas les oligo-éléments dont elles ont besoin.
En fait, il faut trouver un équilibre entre plantes et poissons et éventuellement compléter l'apport nutritif de temps en temps de plantes si es poissons viennent à manquer, tout comme renforcer le filtrage par un filtre d'appoint. Maintenant, ce procédé a quand même fait un peu ses preuves avec des dispositifs à vocation différentes que sont les les piscines biologique avec lagunage.
A ce titre la comparaison peut interpeller :
Les composants de base d’une piscine vivante sont : le filtre bactérien, le lagunage et l’étang de baignade. Pour nous cela sera, le filtre bactérien, le filtre aquaponique et l'aquarium !
Le filtre bactérien, beaucoup plus qu’un filtre mécanique, est une barrière biologique autonettoyante ! Il peut être divisé en 3 parties, le filtre, la barrière biologique et les plantes de l'aquarium (faible anticipation des plantes dans nos bacs) :
le filtre mécanique, composé de pouzzolane. Cette roche volcanique sert a capter les particules en suspension dans l’eau, et aussi les microorganismes qui constituent la barrière biologique.
La barrière biologique : ce sont les micro-organismes qui vivent dans la pouzzolane. Ils transforment toute matière organique qui arrive dans le filtre, un peu comme une flore intestinale. Finalement les plantes aquatiques profitent de ce processus et transforment les déchets engendrés en biomasse.
Le lagunage - réalisé par le filtre aquaponqie + pouzzolane - qui prend la forme d’une grande mare semée de plantes aquatiques dans le cas d'une piscine biologique est réduit à sa plus simple expression. Au lieu d'un grand bac de décantation pour les particules en suspension que l'on trouve dans les piscines, le tube PVC et ses plantes se substituent.
Comme pour les piscines biologiques , il faut encore une circulation quasi continue, additionnée d' une bonne oxygénation de l’eau. Ces éléments sont essentiels, ceci surtout pour le bien être du filtre bactérien, mais aussi pour ses autres habitants en générale. Donc une bonne pompe pour les systèmes fermés permettra d’assurer la circulation. L’oxygénation est optimisé par la chute d'eau du filtre vers l'aquarium tout comme un ruisseau, des chutes d’eau ou des fontaines, et des plantes submergées dans les piscines biologiques.

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  Flatfish le Jeu 05 Nov 2015, 22:58

Dans l'hypothèse d'une canalisation en pvc pour fabriquer on aquaponie avec des trous percés dans les tuyaux, quel serait le diamètre minimum à utiliser?
En effet pour des raisons techniques et pratique j'aimerais éviter les diamètres de 100mm et je pense utiliser du diamètre 63mm. Je pense que c'est jouable. Vos avis?

_________________
« On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière
dont il traite ses animaux ». Gandhi.
avatar
Flatfish
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 9557
Age : 43
Localisation : 77
numéro afc : 0536.77
Loisirs/emploi : Vw aircooled
Date d'inscription : 19/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  pifaumage le Jeu 05 Nov 2015, 23:40

C'est jouable mais les racines des plantes risquent de gêner le passage de l'eau. Quelle est la taille du bac qui recevra ce filtre ?
Si c'est un petit bac, ce n'est un problème. Cela dépend aussi des plantes et du nombre que tu mettras.. .

_________________


Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout.

Citations de Jules CLARETIE
Écrivain français (1840-1913). Romancier et auteur dramatique, il était aussi historien et chroniqueur de la vie parisienne.
avatar
pifaumage
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 7436
Age : 55
Localisation : 91700 Ste GENEVIEVE DES BOIS
Loisirs/emploi : Bricolage - Aquariophilie - Pêche
Date d'inscription : 13/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  Flatfish le Jeu 05 Nov 2015, 23:55

Pour le bac 1300l.

Quant au nombre de plante? A voir. Je pensais mettre des pothos et des philodendrons. Quelle distance entre chaque trou et quel diamètre?
Je pensais percer tous les 15 ou 20 en diamètre de 5cm.?.?.

Même réflexion pour un 1200l sauf que là je pense être en diamètre de 100mm pour la tuyauterie.
Même réflexion pour un 720l en diamètre 63mm.

(Ces 2 derniers bacs sont cote à cote...alors...je me demande...pourquoi ne pas réunir les 2 bacs par l'aquaponie....mais les contraintes sont nombreuses...mais j'y réfléchis...la tuyauterie aurait le même diamètre dans ce cas... Mais je n'en suis pas encore là...)

En fait, je recherche un effet jungle et y aurai 2 terrariums.

_________________
« On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière
dont il traite ses animaux ». Gandhi.
avatar
Flatfish
Animateur de 1ère classe

Masculin
Nombre de messages : 9557
Age : 43
Localisation : 77
numéro afc : 0536.77
Loisirs/emploi : Vw aircooled
Date d'inscription : 19/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AQUAPONIE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum