Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Aller en bas

Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  NelsonMuntz le Mar 12 Déc 2017, 20:09

Bonsoir,

Ci-dessous, le compte-rendu synthétique du chat du 10 décembre consacré aux bacs sans filtration "matérielle".
Cinq participants un fois encore, les mêmes que la fois précédente... C'est peu... Je trouve réellement dommage que ces chats n'attirent pas davantage de membres. Je ne sais franchement pas si l'initiative doit être continuée car les cinq membres qui jouent le jeu peuvent aisément communiquer par d'autres biais ; l'objectif était bel et bien une dynamisation et c'est un échec de ce point de vue.
Que les quatre participants me donnent leur ressenti.

Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Le sujet du chat concernait les bacs sans filtration. Pour être précis, il conviendrait de dire sans filtration “matérielle” puisque, nous le verrons, une filtration se fait tout de même, par d’autres biais. Richard55, goug1805, faf81, Elendyl08 et NelsonMuntz ont participé à la discussion.
Ce sujet est souvent évoqué dans les échanges aquariophiles, notamment dans l’optique d’une maintenance à faible consommation d’énergie et globalement peu coûteuse puisque qu’elle ne demande pas d’investissement matériel (pompes, masses filtrantes, tuyauterie…). Lorsque c’est l’économie qui est le principal objectif, l’absence de filtration s’accompagne généralement d’une absence de chauffage voire d’éclairage.
Comment mettre en place, donc, un bac sans filtration “matérielle” ? Quelles solutions envisager pour remplacer le travail des filtres, quels qu’ils soient (externes, internes, HMF, mousses sur exhausteurs) ? Certains bacs se prêtent-ils plus à l’absence de filtration matérielle que d’autres ? Il faut bien éliminer les déchets présents dans l’eau, sur le sol, le décor…

Nous en venons à lister les moyens utilisés pour maintenir l’hygiène du bac sans filtre “matériel” :
- Peupler faiblement le bac afin de limiter la production de déchets et se limiter à de petites espèces.
- Nourrir avec parcimonie, en faisant encore plus attention aux quantités distribuées et en retirant au plus vite les éléments non consommés lorsque cela est possible (morceaux de poissons, joëls, moules, morceaux de légumes…)
- Faire des changements d’eau plus fréquents afin d’éviter la concentration de substances nocives, notamment nitrites et nitrates.
- Siphonner régulièrement le sol pour éviter l’accumulation de déchets.
- Planter généreusement le bac car les plantes vont jouer le rôle de pompes à nitrates, qu’il s’agisse de plantes d’aquarium, notamment les plantes flottantes, mais aussi de plantes d’intérieur (les Pothos par exemple, de croissance rapide et très résistants, ou les Spathiphyllum) ou d’intérieur/extérieur comme les Papyrus. On place les racines de ces plantes dans l’eau (différents aménagements sont possibles) et on laisse faire. Cette plantation permettra également de limiter l’apparition d’algues. L’utilisation de lumière est donc inévitable si l’on veut une plantation dense mais dans certains cas la proximité d’une fenêtre ou de bacs éclairés à proximité peut suffire, surtout si l’on utilise des plantes d’intérieur.
- Introduire escargots et crevettes (si possible, en fonction des poissons) qui joueront le rôle d’éboueurs en consommant les excédents de nourriture. Les crevettes sont de véritables petits filtres sur pattes !
- Dans les cas les plus extrêmes, maintenir les poissons en bac nu, sans substrat, sans décor, et se contenter de siphonages et de changements d’eau réguliers.
- Maintenir une température assez basse.

Nous tombons d’accord sur le fait que certains genres se prêtent particulièrement à la maintenance en bac sans filtration matérielle. Pour n’en citer que quelques-uns, les Channa, les Apistogramma, les Betta, les Poecilia, les killies, les Badis… Les expériences de certains participants à la discussion et d’autres aquariophiles montrent d’ailleurs que certaines espèces apprécient une eau relativement polluée, cette dernière favorisant dans certains cas leur reproduction ; un bac sans filtration peut alors être une solution idéale.

Le principal inconvénient des bacs sans filtration “matérielle” est la présence de matières en suspension.
Je vais revenir brièvement sur ma propre expérience, passée et présente, des bacs sans filtration “matérielle”. J’encourage ceux qui le souhaitent à ajouter la leur à la suite de ce compte-rendu.

J’ai maintenu/maintiens des Channa, des Apistogramma, des Exodon paradoxus, des Badis badis, des guppies dans des bacs sans filtres mécaniques, sans chauffage (température de 22 à 24° suivant les bacs), sans pompe de brassage et parfois sans éclairage avec toujours un substrat (sable) et du bois (branchages de chêne notamment). Je compensais la filtration grâce à des plantes (Pothos partout, même sans éclairage, et diverses plantes de surface), à des crevettes, à des populations légères, à un dosage rigoureux de l’alimentation et à des changements d’eau un peu plus fréquents. Ces bacs possédaient parfois un bulleur pour animer un peu le liquide et faciliter l’oxygénation. Je suis l’ennemi des règles du type : « il faut changer n% de l’eau de ses bacs chaque semaine… » Je change plus d’eau en été qu’en hiver, plus dans les petits bacs que dans les grands, plus dans les bacs habités par des espèces très pollueuses que dans les autres et me fie au comportement des poissons, à l’aspect et aux odeurs de l’eau, et il m’arrive de ne changer une partie de l’eau que toutes les 3 semaines dans certains gros bacs. Tout cela pour dire que je n’adopte pas plus une régularité arbitraire pour changer une partie de l’eau de mes bacs sans filtration mécanique que pour les autres… Je ne dis pas « faites comme moi », je partage une expérience, ni plus ni moins. Les bacs concernés faisaient/font de 50 à 250l et étaient/sont peuplés comme suit :

- Un couple de Channa asiatica sauvages adultes de 30-32cm (250l)
- Un couple de Channa stewarti sauvages adulte (160l)
- Un groupe de 5 (Para)channa africana juvéniles, de 3 jusque 18cm environ (160l)
- Un groupe de 15 Exodon paradoxus sauvages (240l)
- Un trio de Badis badis sauvages (64l)
- Un mélange de Poecilia reticulata (120l)
- Un trio de M. ramirezi (54l)
- Un trio d’A. cacatuoides sauvages (64l)
- Un Synbranchus marmoratus adulte (96l)

J’en oublie peut-être… Ce que je peux dire c’est que je n’ai absolument pas constaté de mortalité plus précoce, de maladies plus fréquentes, de comportements différents.
Je n’ai jamais essayé l’absence de filtration “matérielle” dans des bacs moyens (500l et plus) ou gros et avec des poissons très pollueurs comme mes gros piranhas de 40cm et plus ou des gros Crenicichla mais je pense que c’est envisageable à condition que les poissons soient maintenus dans de très gros volumes d’eau et que soit utilisé, par exemple, un système de lagunage (gouttière, bac séparé, compartiment dans le bac). Il faudra donc, au moins, une pompe pour créer la circulation d’eau. On trouve des exemples de réalisations sur divers forums et sites mais la plupart du temps les poissons demeurent de taille moyenne et d’espèces peu pollueuses.

À bientôt pour un prochain chat, début 2018.

NelsonMuntz
malade

Masculin
Nombre de messages : 1234
Localisation : Franche-Comté
Loisirs/emploi : Aquariophilie, terrariophilie, cinéma/Historien
Date d'inscription : 11/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  faf81 le Mar 12 Déc 2017, 20:24

Il faut du temp pour mètre en place ce genre de discussions ! Très dynamique,un peu brouillon au départ mais très vite un véritable échange s installé et c est très enrichissant ! Je me fascine de tout,alors mon avis vaut ce qu il vaut mais je me suis régalé,et gave de vos conseils,et la bonne humeur en prime !
Aucun doute il faut persévérer!

faf81
passionné

Nombre de messages : 236
Localisation : lacrouzette 81210
Date d'inscription : 13/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  Castanea le Mer 20 Déc 2017, 15:38

Dommage que je n'ai pas été plus présent ces derniers temps, j'aurais bien aimé participé aussi.

Castanea
alevin

Nombre de messages : 56
Localisation : Le puy (43)
Date d'inscription : 19/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  richard55 le Mer 20 Déc 2017, 16:56

Merci pour le résumé david .c est toujour un plaisir de te lire grand sage 😊😊😊

Pour moi aussi on doit continuer et voir si d autres vont venir. Refaisons un essai. Peut être une bande défilante en haut du forum avec le jour et l heure serait bien !!!!!
avatar
richard55
Conseiller technique et bricolage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5533
Age : 53
Localisation : Sommedieue
numéro afc : 1226.55
Loisirs/emploi : Chef de chantier charpentes métalliques + membre de l'Aquario club de Thierville
Date d'inscription : 31/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  pascal 11 le Jeu 21 Déc 2017, 19:24

oui ça serait bien de le savoir et être dispo ,pour participer

pascal 11
passionné

Masculin
Nombre de messages : 146
Age : 53
Localisation : aude
Loisirs/emploi : sport canin (obeisance )
Date d'inscription : 09/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendu du chat du 10 décembre 2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum